Le point

D’un point naît la vie, En tout point parfaite, Ce jour nous ravit, C’est un prétexte à la fête.

Mais jamais ce point Ne se sent redevable, Car la vie a une fin, Oui, la plus redoutable.

Elle est faite d’échecs, De coups durs et d’accidents, Et pourtant on trouve abjecte, De la quitter étant enfant.

Adolescent, On la dénigre, On perd nos sens, Les idées migrent, Dans tous les sens, On se rend ivre, Dès lors on pense qu’il nous faut vivre. Alors on ne danse plus, On se prive…

Adulte, on se complexifie, L’adolescence est nostalgie, Notre jeune temps s’immobilise, Et nos rêves de grands se divisent.

Par-delà les idées, nous mènent à penser Que le temps passe et détruit tout, Que les secrets sont dévoilés, Une fois qu’on touchera le bout.

Il faut un point Pour faire une droite, Un qui commence, un qui finit, Alors on crayonne l’infini, D’un point qui donnera la vie,

En tout point parfaite, Ce jour nous ravit, C’est un prétexte à la fête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *